Histoire de finir l'année sur un sujet un peu plus sérieux que celui concernant des robots en photo et parce que ça me saoûle d'essayer de personnaliser mon thème dotclear alors que franchement je ne comprend rien au principe de templates et de widgets et que je ne trouve pas où faire référence à mes modifications dans la feuille de style CSS afin d'avoir des petites icônes différents devant les titres de la barre de navigation de droite. C'est fou tout de même. Avec dotclear 1.2, je savais le faire (la preuve sur le blog des travaux) et ici non! Donc un billet qui ne parle pas de robots mais un billet qui aborde un sujet qui fait flipper la planète: LA FIN DU MONDE!

Au commencement (pour ma part sur ce sujet) il y a eu le film de Roland Emmerich (qui se renouvelle sans cesse ;-)2012 dont le synopsis est "LA FIN DU MONDE arrive en 2012". Ensuite, je suis tombé sur une émission sur France 4: 2012, la conspiration de l'apocalypse. Pour résumer, il était dit que d'après le calendrier Maya, la fin du monde arriverait le 21/12/2012 (ce qui est moins impressionnant que si elle devait arriver le 20/12/2012; ben oui quoi, comme le passage à l'an 2000, un truc rond ou symétrique, ça marque plus les esprits) et qu'éventuellement un astéroïde pourrait tomber sur la terre et au mieux faire disparaître toute trace de vie et au pire détruire la planète. Alors je ne sais pas si j'étais fatigué ou bourré ou les deux, mais ça m'a angoissé pendant deux jours. D'autant plus qu'ils interviewaient un scientifique qui disait qu'au jour d'aujourd'hui, on ne pouvait pas prévoir plus de trois mois à l'avance l'arrivée d'un astéroïde ou tout autre objet naviguant dans l'espcace dont la trajectoire serait, comble de malchance, en plein sur celle de la terre. Alors là j'ai flippé grave (quand j'y repense, je devais être stone, les vapeurs de dissolvant sûrement!).

Mais j'ai repris le dessus et voulu vérifier ces informations. La première chose qui m'a rassurée, c'est le site de la NASA concernant le Near Earth Object Program dont le but est de surveiller les objets passant auprès de la terre et de calculer des probabilités d'impact. Et là on est loin de prévisions incertaines puisque par exemple, l'objet 2009 YG a une probabilité d'impact avec la terre de 2.2e-06, autrement dit qu'il a 0.000220000% de chance d'entrer en collision avec la terre, bref qu'il a 99.99978000% de chance de continuer son chemin sans que nous ne nous en rendiant compte. Et ces prévisions ne sont pas calculées du jour au lendemain ni pour dans les trois mois, mais pour une fourchette de temps allant de 2033 à 2099. On a donc le temps de voir venir. Donc cet objet qui a aucune chance de se viander sur la terre (et si cela devait arriver, sa taille n'est pas des plus terrifiantes) est déjà détecté et son comportement peut être suivi. Nous serons demain en 2010 ce qui nous laisse au minimum 23 ans de réflexion au cas où le risque potentiel serait beaucoup plus élevé que ça. Donc rien à craindre de ce côté là.

Pour ce qui est de la fin du calendrier Maya, que ce soit sur des sites web ou sur le forum de l'émission de France 4, l'explication est que ... ben le nôtre de calendrier voit également une période s'arrêter ce soir ... et recommencer demain (même trois fois plutôt qu'une: fin d'une journée, fin d'un mois et fin d'un an). Pour les Mayas c'est pareil, leur calendrier recommencera avec une nouvelle période. 

Dans le magazine Sciences et Avenir du mois de novembre 2009, le dossier traite justement des rumeurs d'apocalypse en 2012 et comment la science doit faire face aux croyances. Il reprend entre autres les 7 scénarios en vogue actuellement et démontre que ce n'est pas crédible. Si vous avez l'occasion, lisez-le, les arguments scientifique sur lesquels ils se basent pour démonter les thèses conspirationnistes sont intéressants (pour vous rassurer ou pour votre culture général utile en cas de parties acharnées de Trivial Pursuit). Pour finir leur dossier, le scénario catastrophe qu'ils pensent être le plus crédible serait que l'homme s'autodétruise: nucléaire militaire et civil, armes chimiques et biologiques, les nanotechnologies, la dissémination de "poussières intelligentes", les biotechnologies et la biologie synthétique et bien sûr la création de robots dominant les hommes (oups), tout cela peut nous mener à la disparition de la race humaine sur terre. Alors laissons nos tracas sans intérêt de côté et vivons avant qu'il ne soit trop tard (ça y est, je suis prêt à créer des "slides shows" avec des photos de paysage et des citations carpe-diemiesque que je pourrai envoyé par mail à tout mon carnet d'adresse :-) ).

Sur ce, je vous souhaite une très bonne année 2010.