La justice française a ordonné mercredi de nouvelles investigations à la demande des parents du petit Grégory, assassiné en octobre 1984.