Sommaire

Apres la fin de vie de mon portable (il datait de 2013) je me suis (enfin) décidé a en prendre un nouveau et j'ai commencé a chercher : mon choix : le Lenovo Ideapad 3 gaming ryzom7 geforceGTX 1650ti/amd radeon avec ses 16 go de sdram et son ssd de 512, qui m'a fait de l’œil pour 730€.

vendu sans systeme d'exploitation c'est ce qu'il me fallait.

Mise en contexte:

J'ai été initié à Linux en 92/93 avec une Slackware en dual boot. Mon pote, un Linux wizard et son ordinateur 'felix', qui passait son temps à tenter de compiler un systeme minimal sur 1 seule disquette (et à faire de la zic et boire des bieres entre autres) me l'avait installé.

Il m'avait donné les 10 commandes minimum à connaitre par ordre d'importance: 'MAN', 'ls', '.' et '..' ainsi que 'cd', 'mkdir', 'rmdir', 'cp', 'ln', 'cat' et 'vi' (avec la précision pour le :"wq!" et il m'avait donné un doc qui expliquait l'archi de Linux…. puis démerde toi

j'en ai chié, l'ai gardé en dual boot sans rien en faire de concret bien longtemps, mon pote est venu a mon secours plus d'une fois, mais au final j'y ai pris gout et je suis passé 100% linus en 99 avec une SUSE (acheté a l'étranger, 7 cd, en allemand que je ne parle pas), apres j'ai fait mandrake, mandriva, PUIS débian. longtemps débian, j'ai testé ubuntu et ses dérivés ainsi que gentoo (j'ai adoré, j'ai meme hésité pour ce pc) et re-debian puis ces 5 dernieres années. j'ai laissé filé les choses, je n'ai pas suivi les évolutions, laché ma console…. click click clik…. materiel a peine fonctionnel (obsolescence, pannes) mais ok pour ce que j'en faisait.

Je me lance, j'achete mon futur joujou

Et là avec mon nouveau pc, je suis reparti normal sur l'installation d'une Debian, j'avais verifié au préalable mon matos, savoir si il s'installait et était compatible (pas assez en fait). aucun problème majeur en vue, sauf pour le trackpad qui nécessite la dernière version du noyau et une config particulière (je savait qu'il allait m'embêter) mais un pc facilement upgradable, réparable.
en conséquence, j'installe donc la debian bullseye (SID) mais là, rien ne se passe comme attendu : le système ne démarre pas.

J'ouvre une console (alt+F2) me log en root et un simple dmesg, lsusb, lspci fait redémarrer ma machine :/ le noyau ne se lance pas comme il faut.
c'est aussi le moment où je me rends compte que pleins de petits trucs ont changé… que je vais bouffer du man ….

Je reinstalle une Debian 10 Buster (LTS), ça démarre, l'écran clignote au lancement (CG à revoir) mais ça se lance.
Je fais comme d'hab, activation des dépots backport et autres non-free, je tweak , j'installe les firmware et tente de compiler mon driver NVIDIA (sans succès), j'y passe un temps fou, mon driver est finalement compilé, les firmware ok, mais en prenant du recul, ma CG ne fonctionne toujours pas (toujours ce fichu driver Nouveau qui est chargé), le Bluetooth se connecte, transfert de fichier ok mais pas le son. D'ailleurs, le son est très mauvais en général, pas de balance, volume mini. la carte wifi est reconnue mais je ne peut l'activer, que du filaire. et mon port HDMI, inexistant aussi.

je cherche donc, et je voit que ma fichu carte a la tech optimus, qui rend compliqué la config, semble necessiter bumblebee et est ultra-chiant a configurer (le pire c'est qu'en fonction des noyaux bumblebee semble déprécié).
Et en passant j'avais vu que des distri moins exigeantes sur les logiciels non libres arrivaient a faire qqc grace a leur config de base des drivers et firmares non-free: ubuntu, Fedora…

Ma solution

je me suis décidé a donner une chance a fedora que je n'avais jamais testé meme si j'avait un mauvais souvenir des distro a base de rpm mais apres tout un linux, c'est un linux, je me ferai bien a ses spécificités…

J'ai donc installé Fedora et la j'avoue que je suis bluffé : démarrage ok, installateur clair et simple (on ne me demande pas de pass ni de config) redemmarrage : sequence de boot simple, jolie, et ensuite un configurateur. tout marche nickel out of the box ou presque.
pour cela je n'ai eu qu'a ouvrir les dépots nvidia et les autres intéressants, faire une mise a jour et installer les shell extentions qui vont bien (ideapad).
et je me trouve avec un pc ou tout est reconnu, meme les fonction nvidia/radeon, une belle intégration dans gnome (notamment avec l'extention gnomeshell ideapad).

Le seul truc : le port hdmi.

Il ne fonctionne pas normalement avec cette carte: il necessite que le GPU NVIDIA soit utilisé pour fonctionner, il m'a donc fallu creer puis modifier le fichier /user/share/init.d/.x11/nvidia.conf

cp -p /usr/share/X11/xorg.conf.d/nvidia.conf /etc/X11/xorg.conf.d/nvidia.conf

pour lui rajouter l'option qui permet cela:

option "use PrimaryGPU" yes"

mon seul tweak systeme.

A ce jour tous fonctionne : le son (renoir) ma carte graphique et mes périphériques, j'ai un systeme fluide et conforme a mes attentes, j'y ai meme rajouté un hdd de 1To.

Je suis un fan des Débians, mais il faut quand meme reconnaitre que out of the box, Fedora ça marche tres bien, pleins de choses similaires au final (dnf ressemble bcp a apt au premier abord) et en plus les versions logiciels sont plutot tres récentes. je me dis juste que c'est tellement simple et efficace que ça ne facilite pas l'apprentissage de ce super systeme qu'est linux !

Ma deuxieme reflexion est que je suis un peu vexé de ne pas etre arrivé sur débian au 1/3 de la config finale avec fedora. il est clair que je n'ai pas suivi suffisamment les évolutions, et que je n'ai pas le temps necessaire a y consacrer, mais pour etre franc, tres content du resultat, merci Fedora (j'installerai quand meme une debi pour faire mumuse)
**
Donc on peut considerer a ce jour que le idalpad 3 gaming ryzen 7 geoforce 1650TI/amd RADEON 16GO ets parfaitement compatible linux et est meme un excellent choix !**

et pour une petite reflexion perso, le meilleur manuel de distro que j'ai vu reste celui de gentoo, pour celui qui veut bien comprendre :)

Télécharger ce contenu au format EPUB

Commentaires : voir le flux Atom ouvrir dans le navigateur