Summit Partners, un fond d’investissement américain, vient d’investir 180 M€ dans Odoo, la société qui développe des logiciels libres de gestion d’entreprise. Cette transaction valorise la startup belge à plus de deux milliards d’euros !

Les gros succès commerciaux autours des éditeurs de logiciels libres se sont souvent fait sur des produits à destination des développeurs (MySQL, Docker, Automatic) ou administrateurs systèmes (Red Hat). Cette nouvelle est un signal fort que les logiciels libres pour les utilisateurs finaux peuvent aussi être source de grandes créations de valeurs.

En effet, les utilisateurs de Odoo ne sont pas des développeurs, mais des comptables, des caissiers, des gestionnaires de stock, des chefs de projets, des responsables commerciaux ou marketing, etc.

Odoo est une suite d’applications qui couvrent tous les besoins d’une entreprise : la comptabilité, les points de ventes, la boutique en ligne, la gestion des stocks, fabrication, la gestion de projets, les ressources humaines, etc.

Le business modèle s’appuie sur deux logiciels :
1/ Odoo Community, sous licence libre, comprend 80% des applications : la gestion des ventes, les caisses, la facturation, la gestion de stock et production, la gestion de projet, les ressources humaines, le créateur de site web, etc.
2/ Odoo Enterprise, ajoute 20 % d'applications sous licence propriétaire, comme la comptabilité ou Odoo Studio, un outil qui permet de personnaliser les applications Odoo sans développements.

Ces deux produits bénéficient l’un de l’autre. Les revenus générés par Odoo Enterprise ont permis à Odoo d’embaucher des centaines de développeurs en R&D, dont 80 % travaillent pour améliorer Odoo Community, la version open source de Odoo.

Et Odoo Community a permis à Odoo d’atteindre sept millions d’utilisateurs (dont 90 % sont sur la version open source), ce qui lui confère une notoriété qu’il n’aurait pas pu atteindre avec seulement quelques dizaines de milliers de clients payants.

Il faut noter que cet investissement n’est pas une augmentation de capital, mais juste un rachat d’actions entre actionnaires. Odoo ne souhaite pas faire d’augmentation de capital pour deux raisons :
1/ la société n’en a pas besoin (elle est profitable, malgré le recrutement de 1 000 employés ces douze derniers mois), et
2/ le fondateur d’Odoo souhaite garder la majorité des actions pour garantir la pérennité du projet libre sur le long terme.

Télécharger ce contenu au format EPUB

Commentaires : voir le flux Atom ouvrir dans le navigateur